Rosa M

(association loi 1901) créée en 2005.

Metteur en scène :
Thomas GAUBIAC

Collaboration artistique :
Florence LECCI

Administration/Production :
Cécile PENNETIER/Un je ne sais quoi

Sous traitance administrative :
Sabrina LELIARD/Les P'tits Papiers

Bureau :
Thierry AFONSO président
Francine TOQUÉ trésorière
Laurence DELAPCHIER secrétaire

Conseil d'administration :
Élisabeth BEAUFRETON
Béatrice PACHA
Luc THIEULIN

Thomas GAUBIAC

Des objets de scène à la première personne
 
Les objets de scène de Thomas Gaubiac (ainsi qu’il les nomme) sont écrits à la première personne.
Ils sont peuplés de figures sans amour. Errantes.
Dans des espaces clos.
Sans apitoiement, sans pathos, il pose son regard sur des systèmes isolants et mortifères.
Mais l‘absurde et le burlesque sont là.
Au cœur de son travail. Outils indispensables.
Pour mettre à distance et dessiner une forme d’où surgira le rire.
Car si le sort (tragique) est jeté, on cherche encore la légèreté.
Restituer le Monde avec distance et légèreté.
Ainsi que cela se fait…
 
Après avoir mis en scène pour d'autres compagnies : L’Aquarium de Louis Calaferte (2005), Echantillons de solitudes (2006), La Maison du bout du - de Philippe Minyana (2006/2008), Hiver de Jon Fosse (2008) et Le Dindon de Georges Feydeau (2008/2009), il crée en 2010, avec la compagnie Rosa M, Une Belle Journée [l’harmonie #1] sur un texte de Noëlle Renaude.
Suivront De l’Amour des Orchidées (une conférence de Katya Strauss) [l’harmonie #2], qu'il écrit à partir de manuels d'éducation sexuelle datant des années quarante, en 2011 et Le mois de Marie (un lever de rideau) une miniature harmonieuse sur un texte de Thomas Bernhard en 2013.
Ces trois spectacles appartiennent à un cycle nommé (non sans une pointe d'ironie) : "l'harmonie".
Le quatrième volet, Léonie est en avance (que l'amour doit donc être doux) fantaisie sur un texte de Georges Feydeau, a été créé à l'automne 2016.
 
Thomas Gaubiac est par ailleurs comédien.
Il a travaillé, entre autres, avec Jacques Kraemer, Patrice Douchet, Philippe Berling, Julie Brochen, Yann Bonny, Cendre Chassanne.

Il est auteur de De l’Amour des Orchidées (une conférence de Katya Strauss) créé en 2011, L’harmonie (mes bras n’étreignent que du vent) qui a fait l’objet de plusieurs mises en voix notamment au Théâtre Olympia/CDN de Tours et dans la cadre du festival Désir… désirs (37), Les sportives qui a reçu les encouragements du comité de lecture du Théâtre du Rond-Point et Conte d’amour qui devrait être créé en 2020. 
Il est également l'auteur de chansons, composées par Pierre Badaroux-Bessalel, qu’il interprète en concert.

Il poursuit une activité de formateur et pédagogue (options théâtre, ateliers de pratique artistique, stages), où il explore, entretient, développe son écriture scénique.